Quelles sont les branches de la protection sociale prévues par la loi ?

L’intention de contribuer efficacement à la protection sociale a conduit la loi à définir les branches propres à cette protection. Elles sont nombreuses et ont chacune leurs rôles. À quoi se résume les branches de la protection sociale ? Découvrons à travers cet article les domaines de la protection sociale ?

Domaine de la maladie

Première branche de protection sociale, celle de la maladie jour principalement de rôle. Elle assure la prise en charge des dépenses relatives à la santé et garantit l’accès aux soins par les assurés. Cette branche recouvre essentiellement les risques de maladie, de maternité, d’invalidité et de décès. Dans ses fonctions, la branche de la maladie intervient par des programmes de prévention et contribue à régularisation de tout ce qui se rapporte au système sanitaire. Elle est cette branche qui présente une possibilité d’accès à la santé pour les personnes démunies.

Domaine de la famille

Pour déterminer l’objectif de cette branche, il suffit de s’intéresser à son domaine. Dès lors, impactant le secteur familial, cette branche contribue à la gestion des prestations familiales. La mission primordiale à cette branche est l’atténuation des inégalités entre les ménages relativement au nombre d’enfants. Cette aide de la branche famille s’intéresse spécialement à quatre domaines. Au nombre de ces derniers, on distingue la suivie des familles, l’accueil du jeune enfant, l’accès au logement et pour finir la précarité ou le handicap. Ce sont des aides relevant des prestations sociales ou des prestations légales familiales.

A lire  Les congés payés en cas d'arrêt maladie : tout ce qu'il faut savoir

Domaine des accidents de travail et des maladies d’ordre professionnel

Troisième branche, elle s’intéresse à tout ce qui est danger professionnel. Les risques professionnels sont les dangers auxquels les travailleurs font face au cours des prestations se rapportant au travail. Cette branche assure essentiellement deux fonctions. En premier lieu, elle contribue à la gestion du système d’assurance des dégâts corporels relatifs au travail. Ces dégâts peuvent être un accident de travail, un accident de trajet ou une maladie d’ordre professionnel. Sa seconde fonction est la mise en œuvre de la politique propre aux dangers professionnels.

Domaine de la retraite

Cette branche prévoit les règles ou régimes indispensables à la retraite. Depuis qu’elle a été classée dans cette liste, elle a beaucoup profité aux retraités. La plupart du temps, ces régimes fonctionnent par un mode de répartition. Ils redistribuent aux personnes appelées retraitées les cotisations encaissées cours de l’année. Ce versement est fait sous forme de pensions. Afin d’être plus efficace, cette branche prévoit des règles strictes se rapportant au système fondé sur la répartition, mais aussi sur un calcul de la pension. Le calcul est obligatoire pour éviter toute erreur de versement de pensions.

Domaine de l’autonomie

Cette branche, à elle seule, a une mission et une organisation particulière. En ce qui concerne sa mission, on note la gestion des personnes âgées ou celles handicapées. Aussi, elle mène des actions pour lutter contre la perte de l’autonomie. Sa mission ne s’arrête pas là. Bien au contraire, cette branche garantit la gestion des risques et procède à des enquêtes sur le vieillissement et l’infirmité. Elle a une parfaite organisation et sa gestion se fait par la CNSA.

A lire  Quelle assurance doit souscrire un professionnel du tourisme ?

Domaine des contributions et des recouvrements

Dernière branche, elle fait non seulement des cotisations, mais aussi des recouvrements. Relativement aux cotisations,  elle s’occupe de la collecte des contributions auprès des entités ou des particuliers. Ce sont des fonds, qui après collecte, sont distribués à la CSS. Une distribution faite dans l’intention d’apporter une contribution financière à quelques prestations. Pour ce qui concerne le recouvrement, on remarque que les cotisations auxquelles les salariés ont droit sont payées par les entreprises en personne. Pour les employés ou travailleurs indépendants, il est primordial qu’ils accomplissent les formalités administratives ainsi que le règlement des cotisations.