Investir dans le vin : les lois Evin et Bachelot sont incontournables

Un investissement dans le vin est un projet qui doit être préparé minutieusement pour éviter les pertes. Vous devrez dans ce cas vous informer sur les dispositifs qui encadrent le projet. Vous pouvez ainsi vous baser sur la loi Evin et la loi Bachelot avant de faire la moindre publicité. Cela permet d’éviter les problèmes avec la justice.

Il faut respecter les règles pour investir dans le vin

Le vin est considéré par la loi comme étant de la boisson alcoolique douce naturelle. Vous allez ainsi plonger dans un commerce réglementé en faisant ce type d’activité. Il est conseillé de vous informer sur les règles de commercialisation de ce type de produit avant de commencer votre investissement.

Cela implique en même temps des publicités limitatives, mais aussi contraignantes. Vous devrez prendre certaines conditions en compte avant de commercialiser vos produits. Il suffit pour cela de vérifier les lois Evin et Bachelot, mais aussi le code de la santé publique.

Il est possible de proposer une vente à emporter pour le vin. Vous pouvez aussi miser sur la consommation sur place si c’est ce qui vous convient le mieux. Il est important de vous informer sur les débits pouvant être emportés par les clients avant de proposer ce type de service.

A lire  Les enjeux juridiques du rachat de véhicule électrique et hybride

Vous pouvez investir dans le vin sur internet

Il est tout à fait possible de vendre du vin sur internet à travers des boutiques en ligne spécialisées. Vous pouvez vous référer à la loi Bachelot si vous avez besoin de plus de précisions sur cette possibilité. Cela implique particulièrement une vente à emporter des produits.

Il suffit de prendre les bonnes informations concernant les conditions de vente pour éviter les problèmes avec la justice. Vous devrez par exemple disposer d’une licence à emporter pour faire ce genre d’activité.

Il ne faut pas non plus négliger l’interdiction de vente de produits alcoolisés aux mineurs. Vous devrez dans ce cas restreindre l’accès à votre boutique en ligne. Chaque client doit réaliser une déclaration de majorité pendant la visite de votre site de vente. Vous pouvez par exemple demander le renseignement de la date de naissance de chaque visiteur.

Investir dans le vin : quels supports pour faire de la publicité

La loi Evin impose l’utilisation de certains supports pour faire de la publicité pour du vin. Des interdictions directes et indirectes doivent être prises en compte avant de lancer votre investissement. Le dispositif autorise les publicités sur les différents supports suivants :

  • La presse écrite : il faut faire attention à ne pas mettre de la publicité sur des produits conçus uniquement pour les jeunes. Vous risquez de vous retrouver avec des soucis si vous ne respectez pas cette condition.
  • La radio : pensez à vous informer sur les heures de diffusion possible de votre publicité avant de prendre cette décision.
  • Les sites internet : il faut cibler des sites internet précis pour faire passer les publicités. Cela est aussi valable pour les blogs qui sont très appréciés par les internautes.
  • Les réseaux sociaux : il est important de restreindre les accès à vos pages professionnelles.
A lire  Rédaction et négociation d’un contrat de partenariat : comment réussir ?

Le point sur le contenu d’une publicité avant d’investir dans le vin

Il ne suffit pas de connaître les supports utilisables pour faire une publicité sur le vin. Vous devrez aussi insister sur le contenu du message que vous allez faire passer. Il faut par exemple insister sur le message sanitaire sur certains supports. Il faut en effet informer les consommateurs sur les risques de l’abus de l’alcool.

Il est primordial de faire passer un message objectif pour éviter les problèmes. La publicité doit alors indiquer le degré volumique d’alcool dans le vin que vous vendez. À cela s’ajoute l’origine du produit ainsi que sa dénomination. Il ne faut pas non plus négliger sa composition tout comme les informations concernant le fabricant.

Vous devrez en effet préciser le nom et l’adresse de ce dernier. Des informations concernant les territoires de production peuvent être rajoutées dans l’annonce.