Puis-je conduire sous CBD ?

Le CBD est extrait de la plante de cannabis et devient rapidement un produit de bien-être populaire. Pourtant, est-il sûr et légal pour les conducteurs ? La perception courante de la marijuana est qu’elle modifie l’état d’esprit d’un individu. Le CBD étant apparenté à la marijuana, est-il possible de conduire après l’avoir consommé ?

Le CBD et la conduite face à la loi

La plupart du temps, le CBD n’a pas d’effets secondaires, mais le résultat peut être différent chez certaines personnes. La majorité des gens ne ressentent pas d’effets secondaires, mais certains peuvent avoir la bouche sèche, être somnolents ou fatigués. Si le CBD vous fait développer des effets secondaires troublants, il sera prudent d’éviter de conduire lorsque vous en consommez.

Conduire est une activité dangereuse qui exige une acuité mentale et physique. Vous devez être apte et légal à conduire avant de prendre le volant. Si un agent de police estime que vous n’êtes pas apte à conduire, il effectuera des tests de dépistage de drogues. Vous échouez au test si vous avez plus que la limite légale de THC dans votre sang. Il faut alors éviter tout produit contenant du THC.

La solution pour conduire en prenant du CBD

Le CBD est un produit polyvalent, disponible dans différents formats et goûts. Il se peut que vous ne soyez pas sûr de pouvoir conduire après avoir consommé du CBD. Cependant, vous pouvez éviter les produits à spectre complet et opter pour des produits à large spectre ou des isolats. Ces premiers contiennent des composés actifs et cannabinoïdes, dont le THC. Ils agissent ensemble pour favoriser son efficacité.

D’ailleurs, le CBD à large spectre contient de nombreux composés actifs et cannabinoïdes, mais exclut le THC. L’isolat de CBD est le seul cannabinoïde, mais il contient également de nombreux composés actifs, avec zéro THC. L’isolat de CBD est aussi pur qu’il peut l’être et attire généralement les personnes qui aiment le cannabidiol pur. Il est parfaitement légal de conduire après en avoir pris.

Éviter d’en prendre trop

Si le CBD n’a pas de recommandation de dosage, vous devrez peut-être chercher un calculateur de dosage en ligne. Vous pouvez également demander l’aide d’un expert avant de conduire après avoir pris du CBD. Différents facteurs déterminent le meilleur dosage pour vous et si vous pouvez conduire en toute sécurité en prenant du CBD. Certains de ces facteurs incluent l’âge, le métabolisme, le sexe et les conditions de santé préexistantes.

Une surdose de CBD ne devrait pas causer de problèmes graves, mais peut entraîner des effets secondaires. Certains de ces effets secondaires peuvent inclure :

  • La somnolence
  • La léthargie
  • Des maux d’estomac
  • La diarrhée
  • La nausée

Si vous ressentez l’un de ces effets, il pourra être judicieux de réduire de manière progressive votre dose.

Le CBD et les tests de dépistage de drogues

La police française dispose de kits de dépistage de drogues, utilisés parfois pour détecter la cocaïne et le cannabis. S’ils arrêtent un automobiliste et le soupçonnent d’être sous l’influence d’une drogue illégale, ils lui demanderont de passer le test. Les tests utilisent un échantillon de salive et donnent des résultats en cinq minutes. Les résultats ne sont pas admissibles devant un tribunal. Néanmoins, ils peuvent conduire à des tests de suivi en laboratoire.

Les tests de dépistage de la consommation de cannabis ne sont pas conçus pour détecter le CBD, mais le THC. Vous n’obtiendrez donc pas un résultat positif, en raison de la présence de CBD dans votre organisme. Vous ne pourrez également pas obtenir un résultat positif pour le THC si vous n’avez utilisé que le CBD. Cela s’accompagne de la même réserve que la section précédente.