Quelle importance de souscrire une assurance santé ?

Dans le monde professionnel, aucune société ne peut fuir l’assurance santé. C’est la loi qui les oblige à la souscrire pour veiller à la santé de leur employé. Toutefois, à défaut d’une mutuelle de santé, les représentants syndicaux disposent de plein droit de déposer une plainte auprès des autorités compétentes. Est-ce vraiment utile de contracter une assurance santé ?

Les intérêts dont peuvent profiter les salariés dans une assurance santé

De nos jours, le nombre d’employés qui tombent soudainement malades dans l’exécution de leur travail ne cesse d’augmenter. En effet, si le chef d’entreprise ne se prépare pas, cela pourra avoir un impact important sur la production. Pour éviter les pires, il est tenu de contracter une assurance collective pour chacun de ses salariés. En souscrivant cette formule, les assureurs vous indemnisent les frais médicaux liés à votre maladie. Toutefois, la loi ne tolère pas les entités professionnelles qui entravent le Code du travail. Des amendes considérables les attendent au cas où les employés font une proclamation.

Lors du versement de la cotisation, cette dernière est divisée en parts égales. Si le montant s’élève par exemple à 50 € par mois, la société paie 25 € et vous paierez le reste, c’est-à-dire les 25 €. L’avantage de l’assurance santé est que vos proches peuvent aussi jouir des soins médicaux au cas où ils rencontrent des problèmes de santé. Il est donc nécessaire de bien vérifier le contrat de travail avant d’y apposer votre signature. Si vous ne voyez pas un passage évoquant ces conditions sanitaires, n’hésitez pas à demander le chef d’entreprise.

A lire  Puis-je conduire sous CBD ?

Assurance santé : allège les charges fiscales et sociales des entreprises

À chaque fin d’exercice, toutes les entreprises sont dans l’obligation de déclarer ses résultats d’exploitation auprès des centres fiscaux. Ces derniers appliquent ensuite le taux respectif afin d’obtenir le montant des impôts sur les bénéfices à encaisser. Au cas où la société cotise dans la caisse mutuelle de santé régulièrement, le responsable fiscal additionne le montant global de la cotisation dans une année. Il le déduit ensuite dans les impôts à payer. Les entreprises qui ne manquent pas sa part d’obligation profitent d’une exonération fiscale considérable.

À l’instar des charges fiscales, la disposition d’une assurance santé permet davantage aux entreprises de bénéficier d’un allègement social. En d’autres termes, lorsque vous prenez part au versement de la cotisation mutuelle, une quotité patronale est couverte. Il en est de même pour les charges salariales. Souvent, cette garantie ne doit pas dépasser les 12 % du PASS, plus les frais annexes liés au salaire brut. La loi fixe une majoration de 1,5 % dans une année.

Assurance santé : les types de couvertures proposés par les assureurs

Les compagnies d’assurance offrent aujourd’hui plusieurs types de garanties permettant au chef d’entreprise de choisir la formule la mieux adaptée à ses salariés.

  • Certaines sociétés choisissent l’assurance basique pour garantir les frais médicaux des employés en cas de maladie. Avec cette formule, les salariés utilisent un ticket modérateur pour jouir des soins adaptés. Ils paient alors la différence entre le coût indiqué dans la police d’assurance et celui versé par la société ;
  • D’autres entreprises préfèrent la garantie intermédiaire dans l’indemnisation sanitaire de ses collaborateurs. Grâce à cette formule, les employés ne profitent pas non seulement de l’exonération des frais sanitaires, mais également de l’hospitalisation si besoin ;
  • Outre ces deux options, il existe également la couverture complète que les entreprises peuvent souscrire pour garantir les charges médicales de leurs salariés. Ici, la prise en charge est adaptée en fonction de vos besoins. Si l’employé doit suivre une séance de kinésithérapie tous les mois par exemple, les assureurs prennent en charge de l’indemnisation.
A lire  CBD : La vente de fleurs et de feuilles de chanvre désormais interdite en France