Les solutions pour faire face à un refus de crédit professionnel

Pour votre projet de créer votre propre entreprise ou pour un projet d’extension ou de développement de votre entité. Vous avez besoin d’un capital pour vous aider à financer les différentes étapes que vous allez réaliser. Seulement, même après avoir constitué un excellent dossier pour votre projet. La banque que vous avez contactée a décidé de rejeter votre demande de prêt. Dans notre guide, vous allez découvrir pourquoi votre demande a été refusée et quels sont vos recours pour débloquer la situation.

Les raisons de refus d’un prêt professionnel

Vous ne le savez peut-être pas, mais les refus de crédits professionnels sont très nombreux. Effectivement, nombreux sont les établissements financiers qui décident de refuser une demande de crédit et cela même si l’État garantit le prêt. Et c’est le droit de la banque. Dans la plupart du temps, les banques rejettent les demandes de crédit professionnel pour plusieurs raisons :

  • Votre apport personnel et le taux d’endettement de votre entreprise ne sont pas suffisants. Pour limiter les risques de non-remboursement du prêt tout en assurant la rentabilité de votre entité. Il est essentiel que le taux d’endettement soit gérable. C’est pour cela que la banque demande à l’emprunteur un apport personnel de 20 à 30 % du montant demandé pour le crédit.
  • La banque a remarqué que la gestion de vos finances personnelles n’est pas au top. Avant d’accorder un crédit professionnel à l’emprunteur, l’établissement financier va étudier comment gérer ses propres fonds au quotidien. Si vous avez une mauvaise gestion de vos comptes personnels. Vous risquez de voir votre demande de crédit professionnel rejetée.
  • Votre projet est trop novateur pour la banque. Pour se rassurer, la banque va analyser votre projet. Elle va vérifier que le projet est bien cohérent. De plus, elle va analyser votre parcours professionnel en tant que dirigeant pour être sûr que vous avez de l’expérience dans votre projet. Dans le cas contraire, la banque peut refuser votre demande.

Faire appel à un courtier

Vous avez déposé une demande de crédit professionnel auprès d’une banque, mais celle-ci l’a rejetée. Comme vous avez réellement besoin de ce financement, mais que vous devez également vous concentrer sur votre entreprise pour faire marcher les activités et que vous ne pouvez pas envisager un rachat de crédit. Vous pouvez solliciter les services d’un courtier pour chercher le financement dont vous avez besoin. Ce dernier va réaliser une enquête afin d’identifier le financement idéal pour votre projet, votre entreprise, ses besoins et vos activités. Et il pourra ainsi vous aider à créer un dossier qui vous permettra d’obtenir le capital qu’il vous faut pour votre projet professionnel. La rémunération de ce professionnel dépendra de la réussite de sa mission et de la valeur du crédit qu’il a obtenu pour vous.

Déposer votre dossier auprès d’autres banques

Toutes les banques ont leurs propres critères pour réduire les risques en ce qui concerne les prêts. De ce fait, si une institution financière a refusé votre demande de prêt professionnel. Cela ne veut pas dire automatiquement que les autres banques vont faire la même chose. Il vous est donc possible d’obtenir une offre de crédit professionnel à taux intéressant auprès d’une banque et une offre moins attrayante auprès d’une autre. Pour dénicher la meilleure offre pour votre projet, le mieux serait de déposer une demande auprès de plusieurs établissements financiers. Pour maximiser vos chances de voir votre demande acceptée, pensez à améliorer votre dossier en reprenant les points qui ont entraîné le refus dans l’autre banque. Ainsi, vous êtes sûr d’obtenir votre crédit professionnel.