Véhicule en fourrière, en savoir plus sur les motifs

Si vous venez d’avoir votre permis de conduire, il est important d’en savoir plus sur la mise en fourrière d’un véhicule. En effet, différentes sortes d’infractions au Code de la route peuvent entraîner la mise en fourrière de votre voiture, de votre moto ou de votre trottinette électrique. Pour vous aider à connaître ces motifs, voici quelques informations à prendre en compte. 

Véhicule en fourrière et le stationnement abusif ou dangereux

Parmi les motifs qui pourraient entraîner la mise en fourrière de votre véhicule, on peut citer le stationnement abusif ou dangereux. Pour vous aider à en savoir plus sur ce sujet, on vous recommande de vous référer à l’article R.417-12 du Code de la route : « Le stationnement ininterrompu de tout véhicule sur un même emplacement est considéré comme abusif et passible de mise en fourrière si sa durée excède 7 jours consécutifs. »

Si vous êtes sur une autoroute et que vous vous êtes absenté ou que vous avez refusé de faire cesser l’infraction, sachez que votre véhicule va être placé en fourrière. Parmi les stationnements qui sont considérés comme dangereux, il y a :

  • Les virages
  • Les intersections de routes
  • Les sommets de côte
  • Les passages à niveau.

Le fait de vous stationner dans ces endroits peut entraîner la mise en fourrière de votre véhicule.

A lire  L'adaptation des lois face à l'essor des courses en ligne : un enjeu juridique majeur

Véhicule en fourrière et le non-respect du stationnement

Afin d’éviter la mise en fourrière de votre véhicule, vous devez faire en sorte de respecter les différents stationnements. Sachez qu’il est interdit de garer votre véhicule sur un stationnement gênant ou interdit. Certains de ces stationnements sont destinés aux personnes handicapées, aux pompiers, aux taxis, etc. Il est tout à fait facile de reconnaître ces emplacements. En effet, ils sont matérialisés par un panneau ou signalés au sol.

Mis à part ces emplacements, il y a aussi les trottoirs, les arrêts, les couloirs de bus, etc. Il est strictement interdit de placer votre véhicule sur ces endroits. Et si votre véhicule empêche le dégagement d’un autre véhicule, cela pourrait aussi entraîner sa mise en fourrière. On vous recommande également de respecter les règlements édictés par la sauvegarde de l’esthétique des sites, d’éviter de vous stationner en double file, en voies piétonnes ou dans les zones de rencontre. Cela afin d’éviter le placement de votre véhicule dans une fourrière.

Véhicule en fourrière, les autres motifs que vous devez connaître

Mis à part le non-respect de ces stationnements, il y a également d’autres motifs que vous devez connaître. Sachez donc que le non-respect des règles de circulation dans les sites naturels ou encore l’abandon d’un véhicule dans une forêt soumise au régime forestier ou dans un lieu public ou privé peut entraîner la mise en fourrière de votre véhicule.

Si vous êtes propriétaire d’un véhicule qui pèse plus de 3,5 tonnes et que vous ne respectez pas la distance de sécurité entre 2 véhicules dans un tunnel, votre voiture sera mise en fourrière. Pour les véhicules qui ont besoin de port de casque, sachez que le non-respect de cette obligation fait aussi partie des motifs valables pour entraîner la mise en fourrière de votre véhicule.

A lire  Porter plainte pour diffamation : comment agir face à des propos calomnieux ?

Les infractions du Code de la route et le véhicule en fourrière

Le non-respect du Code de la route est considéré comme le principal cause de la mise en fourrière. Sachez que nombreuses sont les formes d’infractions au Code de la route. Si vous avez décidé de rouler sans avoir votre permis de conduire, si vous avez osé conduire en état d’ébriété ou sous l’emprise de stupéfiants ou d’alcool, votre véhicule sera directement mis en fourrière. 

Vous avez décidé de refuser de vous soumettre à un test d’alcoolémie ? Vous avez dépassé la vitesse maximale autorisée de 50 km/h ? Vous pouvez vous attendre à la mise en fourrière de votre véhicule.