Savoir la protection sociale

Il existe des descriptions très vastes de la protection sociale. Elle se différencie de la Sécurité sociale. Effectivement, l’idée de protection sociale englobe les concepts de solidarité et d’assurance. L’assurance sociale signifie que quand un aléa se manifeste, l’individu sera couvert contre le risque pour lequel elle a adhéré cette assurance. Celle-ci participe à la prise en charge d’un risque.

Protection sociale, c’est quoi ?

La protection sociale, c’est la totalité des dispositifs d’accompagnement. Ces derniers permettent à chaque ménage ou individu de lutter durant son existence contre les impacts d’un besoin social. Ils permettent également d’affronter la survenue d’un risque. Ces risques sociaux peuvent engendrer une montée des dépenses ou une perte de revenu pour quelques-uns. La totalité de ces dispositifs d’accompagnement stimule l’activité et participe à la sauvegarde du capital humain des Français.

En France, la protection sociale est basée sur deux importants principes d’actions : la solidarité nationale et la solidarité professionnelle. Du fait de son niveau d’intervention, la Sécurité sociale représente le centre de la protection sociale française. La protection sociale propose trois aspects de réponses par rapport aux risques sociaux et besoins. Il s’agit des prestations de services, des prestations monétaires, ainsi que la prévention.

La sécu est universelle, solidaire et équitable

La Sécurité sociale fait partie des aspects de solidarité nationale les plus achevés à l’échelle mondiale. La solidarité en termes de Sécurité sociale veut dire que chaque individu, au sein de notre société, contribue à la préservation de tous. Chacun profite de cette préservation. La Sécurité sociale représente l’un des maillons importants de notre société. Elle contribue au vivre-ensemble dès plus de 70 ans. Chacun contribue à la marche de ce système national de protection qui se rénove d’âge en âge.

C’est un système entier de solidarité, les générations se fortifient entre elles et soutiennent également les autres générations. La Sécu s’adapte forcément à l’ensemble des résidents fréquents. Et ce, quel que soit leur lieu de résidence, leur âge, leur profession, leur niveau d’éducation ou de revenu. Il s’agit d’un droit octroyé à chaque individu depuis la naissance jusqu’au décès.

La sécurité sociale nous préserve contre quoi ?

La Sécurité sociale présente une couverture de premier niveau par rapport aux risques sociaux pour la totalité des Français. Il s’agit du centre du système de protection sociale dès plus de 70 ans. C’est l’assurance octroyée à chacun qu’en tout temps. Celui-ci possède les moyens utiles pour garantir sa subsistance et celle de sa parenté dans des conditions convenantes. Ces deux derniers propos sont tirés de l’exposé des motifs de l’ordonnance du 4 octobre 1945 portant création de la Sécurité sociale. La Sécurité sociale préserve les Français par rapport aux risques ci-après :

  • Vieillesse : veuvage/retraite
  • Maladie : mort/maladie/maternité/invalidité
  • Accidents du travail/Maladies professionnelles
  • Famille : jeunesse et enfance