Achat immobilier : ce qu’il faut retenir avant de calculer les frais de notaire

Le calcul des frais de notaire peut être difficile si vous agissez sans vous préparer. Notez avant tout que cette étape est incontournable pendant l’achat d’un bien immobilier. Effectivement, vous ne pouvez pas vous passer de l’intervention d’un notaire. Vous devrez alors prendre note de différents points pour faciliter le calcul.

Les types de frais de notaire que vous devrez régler

Avant d’aller plus loin, vous devez savoir que le calcul des frais de notaire dépend de différents critères. Le montant que vous paierez sera déduit de différents facteurs. Vous devrez alors commencer par vérifier le type de frais de notaire que vous allez payer. Il y a en premier lieu les honoraires qui seront facturés selon les services du professionnel que vous engagerez. Cette somme peut varier selon la complexité de votre dossier.

Il y a d’un autre côté les taxes notariales que le notaire doit verser auprès de l’Administration. Le montant sert en principe à régler l’enregistrement de votre transaction. La somme à verser dépend de la valeur du bien immobilier et la province dans laquelle il est localisé. Il ne faut pas non plus négliger le type de bâtiment en question.

Les frais dépendent en principe du prix de vente

Vous pouvez faire le calcul des frais de notaire en prenant en compte le prix de vente du logement. Les frais augmenteront alors au fur et à mesure que le bâtiment coûtera cher. Il faut noter que le montant à verser au notaire peut varier entre 2 et 8 % du coût d’achat. Ainsi, il vous est conseillé de bien négocier l’achat de l’édifice que vous voulez avoir.

Vous devrez vous préparer à payer des taxes foncières selon la valeur de la construction. Les frais de mutations dépendent en outre du prix de vente que vous signerez. Il ne faut pas oublier les honoraires du spécialiste qui repose sur un barème imposé par l’État. Ce dernier est normalement établi à partir d’un décret.

Prenez note du type d’achat que vous voulez faire

Les frais de notaire peuvent effectivement varier en fonction du type d’achat que vous souhaitez réaliser. En plus de la méthode classique, vous avez aussi le choix entre les différents styles d’acquisitions suivants :

  • Un achat en viager : ici, le paiement du coût du logement repose sur l’âge du vendeur. Le prix peut être revu à la baisse si vous négociez avec une personne âgée. Le calcul des frais de notaire dépend du coût du bâtiment et de l’âge du vendeur. Vous risquerez de vous retrouver avec une forte somme à payer pour le notaire.
  • Un achat avec une clause de réserve de propriété : le paiement du prix d’achat dépend dans ce cas de la situation du vendeur. Il peut en effet garder la propriété de la maison. Les frais de notaire peuvent en dépendre sans négliger le coût d’acquisition.

Faire un choix entre un logement neuf ou ancien

Vous voulez acheter un logement ancien ? Notez dans ce cas que les frais de notaire peuvent varier entre 7 et 8 % du prix d’achat. Le calcul sera fait en fonction du coût d’achat du bâtiment. Il y a aussi le lieu de construction ainsi que le nombre de pièces disponibles. Une maison qui coûte cher implique des frais de notaire élevés.

Le taux des frais peut descendre jusqu’à 2 ou 3 % du prix de vent avec une nouvelle construction. Il faut dans ce cas déterminer le coût d’acquisition du bâtiment. Ce point est déterminant pour le taux à appliquer. Vous devez aussi déterminer le taux applicable pour faciliter votre calcul. D’autres points peuvent être ajoutés comme les débours. Vous pouvez toujours utiliser un simulateur en cas de besoin.